NOS AMBITIONS POUR LAUSANNE

Ambition 5

Le partage du pouvoir

Chaque voix compte

Lausanne, demain

Hors urgence, la Ville consulte systématiquement ses habitant·e·s sur les décisions importantes, par le biais d’assemblées citoyennes, de démarches participatives ou de consultations auprès des associations concernées. Le taux de participation aux votations et élections est très élevé à tous les niveaux. Des pétitions citoyennes sont régulièrement déposées au Conseil communal, et elles sont soutenues par les élu·e·s. La vie associative est florissante et facilitée par la Ville, qui accompagne les associations à but idéal et permettant aux habitant·e·s de s’engager dans les domaines qui les intéressent, pour le bien commun. Les entreprises en mains de la Ville, peu nombreuses, sont gérées de manière transparente et claire, dans le but d’intérêt public qu’elles défendent.

Dans l’Administration, l’égalité, tant salariale qu’en termes d’employé·e·s et de responsabilités, est atteinte depuis longtemps. Lausanne et les Lausannois·e·s s’écoutent et se concertent.

5.1 VIE POLITIQUE FOISONNANTE

L’engagement politique des habitant·e·s est la clé d’une démocratie vivante et saine. Chacun·e peut participer à construire le futur de notre société, à tous les niveaux et par une consultation au plus proche. Par ailleurs, Lausanne – en tant que capitale du canton – doit prendre un rôle de moteur dans la politique d’agglomération. Cinquième ville du pays, elle assume de plus la mise à disposition de tout le canton de nombreux services et devrait pouvoir compter sur la solidarité intercommunale en retour.

DURANT CETTE LÉGISLATURE, LES VERT·E·S S’ENGAGENT À TOUT FAIRE POUR:

  • Encourager l’éducation civique, également dans le cadre de l’école.
  • Impliquer davantage le Conseil des Jeunes pour toute décision impactant les générations futures et donner du poids à leurs prises de position.
  • Favoriser l’implication civique des étrangères et étrangers et l’augmentation de leur taux de participation dans les scrutins communaux.
  • Faciliter des procédures de naturalisation, dans les limites des compétences de la Ville.
  • Mieux faire connaître le droit de pétition.
  • Développer et étendre les réunions citoyennes autour des scrutins communaux, cantonaux et fédéraux dans les maisons de quartier.
  • Obtenir la solidarité financière des communes qui profitent des infrastructures lausannoises.
  • Développer la coopération, la solidarité ainsi que l’entraide financière, technique et administrative entre les communes de l’agglomération pour:
    • le logement étudiant,
    • les infrastructures sportives,
    • l’offre culturelle et commerciale,
    • la mobilité et les infrastructures de transport,
    • la gestion environnementale, notamment les ressources, les déchets, l’eau et l’air.
  • Favoriser et se positionner en exemple pour une bonne gouvernance dans l’agglomération et dans les relations avec le Canton.
  • Développer une gouvernance d’agglomération profitable à la lutte contre le réchauffement climatique, en particulier dans le domaine des transports publics et de la mobilité active, de la gestion des déchets et de la protection de la biodiversité.
  • Renforcer les associations des villes suisses et internationales et s’engager pour mieux défendre au niveau fédéral les intérêts des villes et leur prise en considération dans les projets de loi.
  • Au Conseil communal, remplacer les commissions ad hoc par des commissions permanentes pour renforcer le savoir et les compétences des élu·e·s.
  • Installer une transparence sur les votes au Conseil communal (vote nominal électronique par défaut).

5.2 VILLE EXEMPLAIRE

La gestion communale se doit non seulement d’être exemplaire, mais en plus aucun doute ne doit subsister à ce sujet. La transparence est une valeur verte centrale, que ce soit dans le domaine public ou dans celui des sociétés privées en mains de la Ville. L’exemplarité doit certes être atteinte dans la gestion comptable, mais également dans la gestion humaine, par l’égalité, l’égalité de traitement, la protection des employé·e·s, et dans la gestion commerciale, par les choix d’achats ou d’organisations.

DURANT CETTE LÉGISLATURE, LES VERT·E·S S’ENGAGENT À TOUT FAIRE POUR:

  • Compenser systématiquement toutes les émissions de gaz à effet de serre de l’Administration communale.
  • Renforcer la politique de l’égalité de la Ville de manière transversale afin d’atteindre l’égalité salariale et de responsabilité entre hommes et femmes au sein de l’Administration.
  • Fixer un objectif 50/50 pour la nomination de femmes apprenties, cadres et cheffes de service.
  • Mettre en place un programme et un contrôle permanent d’égalité au travail, en ce qui concerne les salaires et nominations, mais aussi l’environnement de travail, les relations entre collègues et l’aménagement avec la vie privée.
  • Augmenter la durée du congé parentalité pour les employé·e·s de la Ville, aussi dans les cas d’adoption.
  • Promouvoir des adaptations du temps de travail (temps partiel), le télétravail ou le jobsharing.
  • Augmenter l’indemnité de résidence à Lausanne pour les employé·e·s de la Ville et les encourager à vivre dans la ville qui les emploie.
  • Encourager la formation d’apprenti·e·s dans une plus grande variété de domaines.
  • Encourager la diversité (genre, âge, milieu social, origine, identité de genre et orientation sexuelle) au sein de l’Administration et sensibiliser les collaboratrices et collaborateurs de la Ville aux différences culturelles.
  • Développer les possibilités d’employer les personnes sans papiers ou au bénéfice d’un statut précaire.
  • Mettre en place un système de primes pour les employé·e·s de la Ville en première ligne et particulièrement sollicité·e·s lors d’événements exceptionnels, par xemple lors d’une pandémie.
  • Appliquer et renforcer le suivi des participations financières de la Ville et rendre transparente leur gestion.
  • Assurer la protection des données réunies par l’Administration.
  • Garantir la transparence de l’utilisation que fait la Ville des données des Lausannois·e·s.
  • Créer un portail de données anonymisées et exploitables pour les collaborateurs·trices de la Ville de Lausanne. Rendre les données statistiques accessibles au public afin de favoriser la recherche et les études statistiques.
  • Mettre en place un programme pour combler le fossé numérique entre les générations, mais aussi entre les niveaux de formation, les couches sociales et les origines.
  • Développer les guichets numériques de la Ville.
  • Adopter pour l’Administration des logiciels libres, des outils open source et un matériel informatique écologique, produit de manière durable et équitable.
  • Faire de Lausanne une maître d’ouvrage exemplaire dans toutes les constructions dirigées par la Ville, tant en termes de choix des matériaux, que de mixité sociale et de nature en ville.

5.3 IMPLICATION CITOYENNE

Notre démocratie vit grâce à la participation des citoyennes et des citoyens dans la gouvernance de la ville et dans l’organisation de sa société, en particulier au sein du monde associatif. Cette implication doit être encouragée et soutenue, car elle ne va pas de soi : de nombreux obstacles sociaux, culturels et économiques persistent. Rendre accessible l’Administration aux habitant·e·s et offrir la possibilité d’une implication
active est une nécessité pour une ville qui souhaite rester proche de ses habitant·e·s.

DURANT CETTE LÉGISLATURE, LES VERT·E·S S’ENGAGENT À TOUT FAIRE POUR:

  • Augmenter la consultation citoyenne et les démarches participatives.
  • Proposer un plan pour la vie associative qui aide à la création d’associations et soutient le travail de celles existantes.
  • Obtenir la création de lieux pour les associations.
  • Créer une Maison des associations.
  • Mettre à disposition des espaces publics (rues, places, parcs, etc.) pour faciliter le développement d’associations et permettre aux populations locales et arrivantes d’échanger et de partager des activités.
  • Développer et pérenniser les Contrats de quartier et renforcer les maisons de quartier, par exemple en les dotant d’un budget indépendant et en renonçant à uniformiser à tout prix la gestion des centres de quartier.
  • Proposer l’ouverture d’un guichet administratif unique pour les associations.
  • Soutenir les actions des commissions scolaires d’établissement, comme liant social des quartiers autour de l’école.
  • Proposer un carnet de bons de prestations auprès de professionnel·le·s locaux·cales (conseils juridiques, graphisme, fiduciaire, etc.) pour les nouvelles associations.
  • Soutenir le logement alternatif à travers des contrats de confiance.
  • Augmenter la dotation du budget participatif et l’utiliser pour mettre en place de réels éléments d’investissement public et de politique publique. Archiver précieusement les marques de ce génie citoyen pour y puiser de bonnes idées, à mettre sur pied en collaboration avec ses auteurs·trices.

5.4 TRANSPARENCE VERTE

Nous nous engageons aussi à appliquer des règles de gouvernance éthique en notre sein. Dans leurs activités politiciennes, les Vert·e·s agissent dans le respect des membres de leur groupe, tout comme de leurs allié·e·s et de leurs adversaires. Les Vert·e·s favorisent la conciliation et l’intégration des différentes positions plutôt que l’opposition et le conflit et s’efforcent de maintenir le débat politique au niveau des idées, en évitant de s’attaquer à une personne ou à un groupe en tant que tel. Cela implique que les élu·e·s et responsables vert·e·s respectent l’indépendance d’esprit de chacune et chacun et évitent les conflits d’intérêts. Enfin, obtenir des postes de pouvoir ou les maintenir n’est pas la finalité des propositions et des actions politiques vertes.

DURANT CETTE LÉGISLATURE, LES VERT·E·S S’ENGAGENT À TOUT FAIRE POUR:

  • Respecter et défendre la séparation des pouvoirs.
  • Limiter le nombre de mandats successifs de chaque élu·e et ne pas les cumuler.
  • Partager son pouvoir et ses responsabilités.
  • Répartir équitablement et égalitairement les responsabilités, les prises de parole et la représentativité des Vert·e·s.
  • Respecter le principe de la transparence.
  • Préserver son indépendance par rapport à tout lobby, groupe d’intérêts économiques ou intérêts personnels.
  • Assurer une présence auprès des structures liées à l’intégration et la promotion de la citoyenneté.
  • Avancer dans sa réflexion pour inclure, y compris dans son langage, les personnes non binaires.
  • Continuer à inciter, promouvoir et soutenir les candidatures féminines et jeunes à chaque élection et au sein des organes du mouvement.
  • Continuer à rembourser la garde des enfants des candidat·e·s lors de séances du Conseil communal ou du comité.
  • Continuer à promouvoir l’agriculture locale et une alimentation végétarienne à chaque réunion ou rencontre entre nos membres.

REJOIGNEZ LA VAGUE VERTE!

Engagez-vous, VOUS AUSSI,
pour plus de justice climatique,
pour plus de justice sociale!

Suivez nos actus sur les réseaux sociaux!